Les ampoules fluocompactes à basse consommation

Depuis quelques années, nous sommes amenés à reconsidérer notre façon de consommer de l’énergie dans notre maison, que ce soit pour le chauffage, l’éclairage, la cuisson… Pour l’éclairage en particulier, une famille consomme 500 à 600 kWh d’électricité par an, un chiffre considéré comme trop élevé par de nombreux observateurs. Mais le problème réside dans notre façon de dépenser ces 500 à 600 kWh. Nous gaspillons trop de lumières. Nous avons une fâcheuse habitude à laisser des ampoules allumées alors que la pièce n’est pas utilisée par exemple.

Comment poser des spots à encastrer dans un faux plafond

Systemed vous présente les étapes pour réaliser l »installation de pots à encastrer dans un faux plafond présentées en vidéo

Cependant, même si ces mauvaises habitudes doivent changer, il se passera encore des années avant que l’on puisse y arriver. Le domaine de la science et des nouvelles technologies apportent donc une autre solution à l’éclairage avec les ampoules à basse consommation ou LBC. On peut aussi les appeler lampe fluocompacte.

Le principe des lampes à basse consommation ou LBC

En réalité, les ampoules à basse consommation ne sont pas une découverte récente. L’ancêtre des ampoules LBC qui envahissent le marché d’aujourd’hui n’est autre que la lampe à néon que nous utilisons depuis plusieurs années. Mais les lampes à néon ont surtout été utilisées dans des lieux publics tels que les magasins, les établissements scolaires… Très peu de ménage les utilisait, surtout à cause de son prix. Les lampes à basse consommation que nous trouvons aujourd’hui sur le marché sont des versions miniaturisées et torsadées de ces anciens tubes à néon.

Le principe des lampes à basse consommation ou LBC est très simple. La paroi de l’ampoule est recouverte d’une poudre fluorescente et l’intérieur emprisonne un gaz composé de vapeurs de mercure. Lorsqu’une décharge électrique est envoyée à l’intérieur de l’ampoule, son contact avec le gaz composé de vapeurs de mercure produit une lumière ultraviolette. Cette lumière UV entrera ensuite en contact avec la poudre fluorescente de la paroi et produit la lumière qui va s’étendre sur l’ensemble de la pièce.

Les avantages de lampes LBC comparées aux lampes classiques

Le principe d’une lampe classique ou lampe à incandescence est différent des lampes LBC. Pour une lampe classique, le passage du courant électrique sur une résistance conductrice au tungstène va chauffer et le brûler pour qu’une lumière s’y dégage. Sur ce type d’ampoule, le courant électrique produit donc à la fois de la chaleur et de la lumière. Cependant, l’énergie dépensée pour la production de la chaleur est une énergie gaspillée, alors qu’on considère qu’elle est 20 fois supérieure à l’énergie dépensée pour produire la lumière.

C’est ainsi que le LBC fait un grand pas en avant face aux lampes traditionnelles. En effet, la LBC produit une « lumière froide », donc aucune énergie gaspillée grâce à la production de la chaleur. Cette performance est mesurée par l’efficacité lumineuse exprimée en lumens par watt (lm/W). On estime aujourd’hui qu’une lampe classique de 10W produit la même lumière qu’une ampoule incandescente de 40 W. Bien entendu, ce chiffre variera selon le fabricant, d’un côté ou de l’autre. Cet avantage permet aussi de mettre en évidence un autre avantage de la LBC : la possibilité d’obtenir un meilleur confort en produisant plus de lumière, avec des ampoules LBC supérieures à 30W par exemple pour atteindre un niveau de luminosité rarement atteint par les ampoules incandescentes.

Mais en plus, les lampes LBC ont une durée de vie supérieure à une lampe classique incandescente. Si une lampe classique de bonne qualité peut éclairer durant 1000h, la lampe LBC sera capable de « vivre » jusqu’à 6 fois plus. Bien entendu, il vous choisir une bonne marque, puisque les versions « low-cost » n’ont pas une très bonne réputation par rapport à cette durée de vie. Cet avantage n’est cependant pas jugé trop déterminant vu le prix d’une lampe, surtout si vous n’utilisez que moins de 10 ampoules chez vous.

Enfin, notez qu’une lumière froide ne brûle pas. Les risques de brûlure et d’incendies diminuent fortement avec l’utilisation des lampes LBC. Vous pouvez les installer dans des endroits plus accessibles, même pour vos enfants, sans risques.

Les inconvénients des lampes LBC

Il est toutefois important de signaler quelques inconvénients des lampes LBC.

D’abord, ces derniers supportent mal être allumés et éteint trop fréquemment. Une utilisation plus prolongée est plus indiquée pour les lampes LBC. Le séjour ou les autres pièces fréquemment occupés de la maison par exemple sont idéals pour la lampe LBC tandis que pour la salle de bain ou le W.C, elle s’usera trop vite. Évitez aussi d’utiliser ce type de lampe avec les variateurs de lumières.

Les lampes LBC possèdent aussi une propriété secondaire : elles génèrent un champ magnétique à courte portée lors de l’utilisation. Ce champ magnétique n’est pas un réel danger, mais il est préférable de ne pas s’y exposer trop fréquemment. Il n’est donc pas conseillé de les utiliser pour une table de chevet ou une table de bureau.

Les lampes LBC font aussi partie des produits dangereux et nuisibles pour l’environnement, surtout à cause du gaz à base de mercure qu’elle contient. Elles ont besoin d’un traitement spécifique. Vous ne pouvez pas les jeter à la poubelle. L’adoption des lampes LBC vous oblige à produire un effort supplémentaire lorsque votre lampe n’est plus utilisable, celui de devoir l’emmener dans un magasin spécialisé qui propose ce service.

Et qu’appelle-t-on lampe LED ?

D’après les scientifiques, les lampes LED sont l’avenir de l’éclairage domestique. Le LED ou Light Emitting Diode ou diodes électroluminescentes est une nouvelle technologie bien différente des LBC. Cependant, ces lampes LED sont parfois catégorisées dans les lampes à basse consommation.

Le LED consomme très peu et a une durée de vie supérieure aux lampes incandescentes. Mais le plus grand avantage du LED par rapport aux lampes fluocompactes, c’est que le LED respecte mieux l’environnement. En effet, une lampe LED n’utilise plus de gaz au mercure ni d’aucun élément équivalent. Le seul inconvénient du LED, c’est que la technologie est encore couteuse pour une utilisation à grande échelle. Mais la tendance est en train de s’inverser en ce moment. 

Vos dernières recherches sur Les ampoules fluocompactes à basse consommation : travaux amenagement Montgeron, simulation renovation maison, travaux facade 91380, renovation parquet, maison travaux fr Ris-Orangis 91000, maison travaux magazine, devis facade Saint-Pierre-Du-Perray 91, reglementation renovation maison, peinture interieur & exterieure Montesson , pose de pavet decoratif, renovation maison par ou commencer 78220, renovation sol, entreprise du batiment Fontenay-Sous-Bois 94120, renovation petite maison, renovation escalier bois Massy 91, renovation maison ancienne photos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *